L'importance de faire durer un sujet

Voila une conclusion que j’ai tirée de mon expérience personnelle : changer de sujet de conversation trop souvent ne permet pas une discussion intéressante.

Souvent, en commençant une conversation, on a en tête une liste de sujets qui peuvent être intéressants à aborder avec l’autre. Même si ce n’est pas le cas, des idées de sujets nous viennent au fur et à mesure de la conversation. On se demande alors pourquoi ne pas en profiter pour redonner un coup de boost à la discussion en la relançant sur un autre sujet à la première ombre de petit blanc. C’est là une erreur a priori. Comme on l’a vu dans « comment lancer une conversation », la première phase est celle de recherche de sujet. Une fois qu’on en a trouve un qui intéresse tous les partis, il faut le spécialiser, rentrer dans le détail et ne pas s’en tenir aux banalités qui n’intéressent personne. Or si l’on change trop souvent de sujet, on ne peut pas rentrer dans le détail.

C’est parfois plus facile de changer de sujet que de creuser celui sur lequel on se trouve mais c’est pourtant le prix de l’intérêt que l’on va vous porter. Prenons un sujet au hasard : le pays où vous préférez passer vos vacances. Vous commencerez certainement par parler du soleil à tel ou tel endroit, des attractions touristiques qui s’y trouvent, des grandes plages et de ce que tout le monde recherche. Or chaque touriste ne recherche pas la même chose dans sa destination et ce qui va être intéressant pour l’autre c’est de savoir quelle est votre spécificité en tant que touriste qui vous fait préférer ce pays. De là il pourra se demander si ses propres spécificités sont les mêmes et donc si la destination lui plairait aussi. Plus il aura de détails et plus il pourra s’imaginer sur place et apprécier le rêve que vous lui offrez. Si vous dites que vous aimez le Maroc pour sa culture et pour son authenticité, vous n’êtes toujours pas intéressant. Si vous dites pourquoi vous trouvez que ce pays est authentique, vous le devenez un peu plus. Trouvez des anecdotes de vos voyages à raconter : c’est une façon ludique de faire découvrir le pays à votre interlocuteur.

Il arrivera forcement un moment ou vous aurez l’impression que le sujet s’épuise. Ce sera alors le moment de le faire dériver. Rebondissez sur ce qui est dit pour le mener vers un autre sujet qui porte votre intérêt. A priori, il viendra tout seul puisque si vous creusez bien votre premier sujet, vous allez traiter d’une multitude de choses. Autant d’occasion de bifurquer sur une autre discussion. Par exemple en parlant du Maroc, vous allez peut-être parler de l’état de pollution des rues et de la mer. Votre interlocuteur va aussi vous parler des autres endroits pollués qu’il a rencontrés et vous allez partir naturellement sur le réchauffement climatique, les efforts pour trier les déchets, etc.

Si vous avez déjà participé à des débats vous avez remarqué à quel point il est difficile de ne pas finir par s’écarter d’un sujet. Lorsque l’on parle de quelque chose, on tombe souvent sur un sujet annexe qui nous plait et l’esprit humain à tendance à vouloir en discuter. Vous n’aurez donc aucun mal à dériver dans une conversation. Le seul élément clé à retenir de cet article est qu’il faut commencer par spécialiser la discussion sur un sujet et ensuite la laisser dériver d’elle-même.

Tout le monde a déjà dit 40 fois que le réchauffement climatique c’est moche et tout le monde s’en fiche de se le voir dire encore une fois. Vous ne trouverez pas de pétrole en forant aux endroits où tout le monde a déjà foré. Il en va de même pour vos conversations : vous ne trouverez pas de discussion intéressante en vous en tenant aux lieux communs.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×