Accessoire: le choix des armes

Certains accessoires sont très utiles pour mener une discussion ou pour l’engager. Si certains choisissent leurs accessoires au hasard, d’autres ont compris qu’ils étaient de vraies armes de sociabilité. Voyons quelques unes de ces armes.

1-      Le chien de compagnie

N’avez-vous jamais vu un de jeunes vêtus de la dernière mode balader un chien dans la rue ? A priori, ils ne sont pas le genre à posséder un chien et cela se remarque tout de suite. Alors pourquoi le font-ils ? Ils savent que l’animal de compagnie en laisse dans la rue est un excellent moyen de démarrer une conversation. Pour peu que quelqu’un d’autre ait également un chien et qu’ils commencent à  s’aboyer dessus, vous n’aurez aucun mal à engager son maitre. Quand bien même cela ne marcherait pas, peut-être que quelqu’un viendra s’intéresser de lui-même à votre animal. Le seul inconvénient est que vous n’aurez pas l’initiative. En effet, on voit mal quelqu’un nous accoster avec un : « Vous avez vu comme mon chien est beau… ». Plus fréquemment, on verra un « Dis donc, j’aime bien votre chien ! ». Si vous voulez garder l’initiative, même pas besoin de posséder un chien soi même donc : intéressez vous a ceux des autres.

2-      Le détail original de votre accoutrement

Un message marrant sur votre t-shirt est l’occasion de le commenter. Un sweat «  I love NY » est l’occasion de raconter votre voyage à New York. Si vous tenez un prospectus, cela va intriguer votre interlocuteur. Il va se demander ce que cette publicité a de spécial pour que vous la gardiez et vous pourrez en discuter ensemble. En fonction de ce dont il s’agit, vous pourrez partir dans un débat. Vous commencerez alors à parler du sujet que vous aviez prévu en emportant le prospectus de votre choix. Attention toutefois à bien donner l’impression que l’on vient tout juste de vous distribuer le papier. De quoi auriez-vous l’air si vous deviez avouer votre stratégie du prospectus. Si vous ne voulez pas commencer une collection de tracts, laissez aller votre imagination et trouvez vous-même une idée du genre. Quelque chose que vous porterez qui attisera la curiosité.

3-      L’appareil photo

Un autre accessoire qui a fait ses preuves, mais pour poursuivre une conversation cette fois : l’appareil photo. Il suffit de regarder les photos de vos amis sur facebook pour noter que des délires sont partis d’idées d’images à capturer. Depuis que facebook est apparu, on prend des photos non plus comme souvenir pour soi même mais pour montrer à nos amis ce qu’on a fait. Partant de là, on fait les choses pour les montrer à nos amis et on s’amuse à prendre des photos marrantes, dans des situations originales. Créer ces situations est un bon moyen d’échanger avec l’autre.

4-      Les accessoires négatifs

Certains autres accessoires ont un effet repoussant sur les autres. On ne citera même pas le MP3 ou Ipod dont l’effet isolant est connu de tous. Lire un livre ou un journal peut donner l’air intéressant et cultivé mais n’est pas non plus un appel à la sociabilité : personne n’osera vous déranger. Un téléphone portable en revanche est une arme qui permet de combler un petit passage à vide. Il n’est pas rare que les gens dégainent leurs téléphones portables et soient soudain captivés par son contenu lorsqu’un blanc s’installe (certainement pour checker le sujet de conversation aléatoire d’urgence en page d’accueil de ce site). Toutefois, il faut considérer cela comme une sorte de joker a n’utiliser qu’une seule fois. Si vous êtes plus concentré sur votre portable que sur la conversation, votre interlocuteur se sentira inintéressant et ne cherchera pas à pousser plus loin la conversation.

Un tas d’autres accessoires permettent de meubler une conversation ou risquent de vous faire passer pour un impoli. Avant de sortir pour un rendez vous, si vous craignez un blanc, n’oubliez pas de choisir vos armes.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site